Le futur « phare »

Le nouveau château d’eau actuellement en construction au bord de l’autoroute A6 (autoroute d’Arlon), au niveau du Ban de Gasperich, permettra, avec ses 500 m3, d’assurer l’approvisionnement en eau de Cessange, Gasperich et le quartier de la Cloche d’Or. Dessiné par l'architecte Jim Clemes, en coopération avec le bureau Schroeder et associés, T/E/S/S Atelier d'ingénierie et Licht Kunst Licht AG, le château d’eau a été pensé comme le future « phare » du ban de Gasperich avec sa tour de 60 mètres qui se veut être un repère pour l’entrée de la ville ainsi que sur la route Nord-Sud européenne. Il sera habillé d’une structure métallique illuminée la nuit de l'intérieur par un système de LED ultra-performant pour apporter un traitement soigné de la lumière sur le béton.

Caractéristiques techniques

La structure de l’ouvrage est réalisée par Bétons Feidt en béton armé, coulé sur place, à parement vu.

Le choix de la composition de béton est un critère très important pour la réussite de ce projet.

Le béton de classe C30/37 utilisé est constitué d’un ciment de haut fourneau CEM III/b 32,5 N – LH suivant EN 197-1.

Le ciment est composé d’environ 23 % de clinker, 72 % de laitier granulé et de 5 % d’anhydrite. Le taux réduit en clinker s’avère positif en termes de bilan énergétique et la haute teneur en laitier permet d’obtenir la teinte gris claire.

Un autre avantage de ce ciment est son faible développement de chaleur d’hydratation, environ 240 Joule/g, ce qui est avantageux pour la réalisation d’éléments de structures d’épaisseurs importantes. De ce fait, la réduction des sollicitations thermiques induites limite l’apparition de fissuration et de faïençage.

Le fût cylindrique, ainsi que la cage d’escaliers du château d’eau sont en béton armé et sont exécutés par l’utilisation d’un coffrage grimpant. Ce type de coffrage permet la réalisation de tranches verticales successives du fût et permet d’obtenir un parement de béton brut de décoffrage de haute qualité d’aspect.

Les coffrages des dalles et poutres au niveau des cuves à eau reposent sur les voiles du fût et de la cage d’escaliers ce qui permet d’éviter un échafaudage pour supporter ces coffrages.

L’ouvrage sera fondé sur la couche inférieur de consistance ferme à dure (marne ferme). La pression sous la fondation est supérieure à 300 kN/m2 (360 kN/m2). C’est pour cette raison que l’ouvrage ne nécessite pas une fondation sur pieux.

Quelques chiffres :

  • Béton : 2800 m3
  • Escaliers préfa : 170 m2
  • Dalle extérieure béton : 450 m2
  • Façade isolante : 850m2
  • Chape : 540 m2